HORA / my CAR

par horamagazine

LA COREENNE CITADINE ÉLECTRIQUE / HYUNDAI IONIQ 5

 

  • Présentation de la HYUNDAI Iconiq 5GH

Nouvelle Ioniq 5 N : déjà surprise sur les routes

Quelque part entre la maxi-compacte et le SUV, la Coréenne cultive sa présentation unique. Elégante pour la femme 

 

Beaucoup de références stylistiques modernisées sur cette inattendue Ioniq 5, réalisée sous la direction du designer belge Luc Donckerwolke, passé notamment par Lamborghini. Voyez la signature lumineuse en pixels, les lignes barrant les flancs ou le large et long capot lisse. Cet engin basé sur la plateforme e-GMP innove par ses proportions. Les mensurations disent SUV (4,64 m de longueur, plus de 1,60 m de hauteur), mais les roues de 20 pouces et l’empattement géant de 3 mètres lui confèrent une allure de maxi-compacte.


Essai Hyundai Ioniq 5 : avis au volant et mesures d'autonomie - Auto moto :  magazine auto et moto

Intérieur



D’ailleurs, dans l’habitacle, c’est aussi XXL. D’abord côté rangements. Les bacs de portes stockent sans soucis un duo de grandes bouteilles d’eau quand deux logements gigantesques trouvent leur place sur la console centrale coulissante (avec emplacement pour recharge de téléphone à induction) ou sous la planche de bord.

Très épurée et dégageant beaucoup d’espace aux jambes, Hyundai a opté pour des graphismes contemporains. Nous aurions apprécié un indicateur de pourcentage de batterie plus grand. L’écran tactile central se montre rapide à l’usage mais complexe à la prise en mains ; on met notamment du temps à retrouver le menu d’origine. Pour contourner le système coréen, sachez que l’ensemble est compatible Apple Car Play et Android Auto. La dotation « techno » sur notre version Executive est on ne peut plus généreuse : surveillance des angles morts, maintien sur la voie (trop intrusif à notre goût), stationnement à distance, affichage tête haute…

Conduite

Trois niveaux de puissance (170, 218 et 306 ch) et deux tailles de batteries (58 et 72,6 kWh) sont proposés au catalogue Hyundai. La version la plus véloce, que nous essayons ici, est dotée deux moteurs synchrones à aimants permanents placés sur chacun des essieux. Contrairement à la propulsion d’entrée de gamme, cette déclinaison portant le badge HTRAC envoie son couple cumulé de 605 Nm aux quatre roues. Même sous la pluie, la motricité est sans reproche. Mais ceci n’est pas une sportive, malgré un 0 à 100 km/h coché en 5,2 secondes. La linéarité des accélérations et les 2,2 tonnes de l’engin tempèrent son caractère.

Autonomie

Sur autoroute, notre carnet de notes se couvre d’autres indications positives : pourvue de double vitrage, l’Ioniq 5 bénéficie d’une belle insonorisation. Si les remous aérodynamiques demeurent perceptibles par les oreilles, les passagers sont excellemment isolés des bruits de roulement. La tenue de cap est très bonne, malgré un vent latéral très présent lors de notre essai. Certains chiffres s’affichant sur l’instrumentation sont moins encourageants : à 130 km/h, la Coréenne frise les 24 kWh par tranche de 100 km, limitant la portée à 300 bornes. Sur route et en ville, notre moyenne s’établissait à 22 kWh/100 km. Les pieds légers pourront sans doute passer sous la barre des 19, amenant l’autonomie réelle à 350 km. Des chiffres plutôt décevants par rapport à la concurrence, Tesla et Ford en tête.

Le coefficient de traînée de 0.288 – contre 0.25 pour un Model Y – et le choix d’une batterie plus petite que chez l’ovale bleu expliquent la position passable de l’Ioniq 5. Par ailleurs, notre véhicule d’essai est doté de jantes 20 pouces (option à 400 euros), retranchant une vingtaine de bornes avant chaque passage à la prise. Une monte « en 19 » atténuera les soubresauts sur chaussée dégradée, réduira la facture côté pneumatiques… et le nombre d’immobilisations. Vous connaissez maintenant le prix de l’élégance.

Recharge

https://sf.auto-moto.com/wp-content/uploads/sites/9/2021/07/hyundai-ioniq-5-0621-details-07_jpg-650x356.jpg

Hyundai a décidé de nous rassurer sur ce chapitre en équipant son Véhicule d’un système 800 volts, à l’image de la Porsche Taycan. Celui-ci permet d’atteindre une puissance de recharge de 235 kW en crête. Un passage sur une borne d’autoroute Ionity – Hyundai-Kia fait partie de cette co-entreprise installant des points de recharge partout en Europe – vérifie les affirmations de la marque. En 20 minutes et un café, nous avons remonté la jauge de 22 à 85 %. Mais ceci n’est pas gratuit. En plus d’un abonnement « gros rouleur » 

Avis

Vaste, confortable, moderne, l’Ioniq 5 est bien plus qu’une belle épure. On ne regrettera qu’une portée moyenne entre deux branchements.

On aime :

  • Design séduisant
  • Habitabilité et confort
  • Recharge ultra-rapide

On aime moins :

  • Autonomie limitée
  • Masse élevée
  • Maniabilité en ville

Prix

Hyundai Ioniq 5 HTRAC Executive

  • Version essayée : 59 900 €
  • A partir de : 59 900 €

 

Article recueilli de notre correspondante – Liliane /k – Paris – France 

You may also like

Laissez un commentaire

Le Magazine Des Femmes Du Monde

ARTICLE RÉCENT

par horamagazine

contact

  1.  

Newsletter

L'actualité de horamagazine.com dans votre boite mail

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

@2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by Hora magazine